Téléchargez notre aide-mémoire GRATUIT
pour l’entretien de la piscine

Cet aide-mémoire GRATUIT et imprimable vous aidera à garder votre piscine creusée ou hors-sol toujours bleue, claire et saine, facilement et sans embrouilles.

Quelles sont les 10 erreurs les plus courantes dans l’entretien d’une piscine ?

Partager ce post

Posséder une piscine veut dire passer du bon temps avec vos enfants, votre famille ou vos amis à profiter du soleil au bord de l’eau. Mais posséder une piscine offre aussi de nombreuses occasions de faire des erreurs d’entretien, petites ou grandes.

Mais rassurez-vous, les erreurs ne sont en fait que des occasions d’apprendre. En vous renseignant sur les erreurs d’entretien les plus courantes, vous pourrez facilement garder votre piscine plus sûre, plus propre et plus saine.

Les 10 erreurs les plus fréquentes dans l’entretien d’une piscine sont :

1 : Ajouter du chlore choc en granulés directement dans l’eau

2 : Ne pas brosser régulièrement le revêtement de la piscine

3 : Utiliser un robot nettoyeur en présence d’algues

4 : Ne pas surveiller le pH et l’alcalinité de l’eau

5 : Laver trop fréquemment le filtre à contre courant

6 : Mettre du chlore choc directement dans le skimmer

7 : Faire un chlore choc pendant la journée

8 : Faire fonctionner la filtration mois de 8 heures par jours

9 : Ne pas tester l’eau de la piscine régulièrement

10 : Porter des vêtements de tous les jours dans la piscine

On vous explique tout ça en détail !

1. Ajouter du chlore choc en granulés directement dans l’eau de la piscine

Le produit chimique que nous appelons « chlore choc » est en fait du chlore concentré. À haute concentration, le chlore peut blanchir tout ce qui entre dans votre piscine. Il peut rendre roses les vêtements noirs, et jaune les vêtements blancs si la concentration est trop élevée.

Ne vous inquiétez pas, vous ne pouvez pas « trop » choquer votre piscine. Mais au-delà du risque de « fashion faux pas » avec vos vêtements, l’ajout de chlore choc directement dans l’eau de la piscine si vous avez un liner en vinyle peut être un désastre. Les granulés de chlore choc vont couler au fond et décolorer votre liner. La zone blanchie devient fragile et cassante, ce qui à terme risque de provoquer des fuites.

La solution

Pré-dissolvez le produit chimique dans un seau d’eau avant de choquer votre piscine. Cela permettra au produit de se disperser plus uniformément dans l’eau, protégeant ainsi le liner, les parois et le fond de la piscine.

Une règle importante à retenir pour éviter les erreurs d’entretien de piscine est la suivante : « Toujours ajouter les produits chimiques à l’eau, et jamais l’eau aux produits chimiques ».

Remplissez d’abord le seau d’eau avant d’ajouter les granulés de chlore choc pour éviter les projections potentiellement dangereuses.

De plus, l’utilisation d’eau tiède permet de dissoudre plus facilement l’électrochoc, mais elle crée aussi des vapeurs de chlore pas très agréable à inhaler… Faites votre préparation impérativement en plein air, portez des lunettes de protection, et des gants résistant aux produits chimiques avant de préparer votre seau de chlore choc.

2. Ne pas brosser régulièrement votre piscine

Vous savez déjà combien il est important de passer régulièrement l’aspirateur dans votre piscine pour éviter que l’écume et la crasse ne s’accumulent et ne gâchent votre baignade. Mais l’aspiration ne fait que récupérer les particules fines déposées sur le fond.

Comme vos dents ou comme le clapier du lapins Angora de votre fille, votre piscine a besoin d’un bon brossage de temps en temps pour être au top. Que vous passiez l’aspirateur manuellement ou utilisiez un robot automatique, vous devez en plus effectuer de temps à autre un bon brossage.

La solution

Prenez une brosse à piscine et attaquez-vous aux zones difficiles à atteindre, notamment : Derrière les échelles, la ligne d’eau, les marches et les escaliers et les coins et les angles de la piscine.

Ce brossage régulier aide à maintenir à distance les algues et autres envahisseurs dégoûtants.

Brossez une fois par semaine, ou plus souvent si nécessaire, pour une piscine saine et immaculée.

3. Utiliser un robot nettoyeur automatique en cas de problème d’algues

Il est déjà assez difficile de traiter un problème d’infection par des algues dans une piscine. Alors ajoutez un robot de piscine dans l’équation, et vous allez finir par vous demander s’il n’est pas temps de remplacer votre piscine par quelque chose qui demanderait moins d’entretien, comme une ferme d’orchidées rares ou un élevage de Suricates…

C’est tentant, mais n’utilisez pas votre robot nettoyeur quand vous avez des algues dans la piscine. Les robots nettoyeurs automatiques de piscines aspirent les algues et autres débris vers le haut à travers un sac ou un réservoir rigide à mailles fines.

Cela permet aux algues de faire un petit tour de votre piscine, mais ne les élimine pas.

Les robots de piscine font un travail remarquable lorsque il n’y a pas d’algues, mais même les meilleurs robots nettoyeurs se colmatent rapidement en présence d’algues. Les particules sont alors projetées dans la piscine, et vous êtes de retour à la case départ.

La solution

La solution à cette erreur très courante d’entretien de la piscine est simple, mais demande un peu plus de travail. Vous devrez sortir l’aspirateur manuel. Assurez-vous de mettre votre filtre en position « égout /« Waste » ou de retirer le bouchon de vidange sur un filtre à cartouche pour ne pas rejeter l’eau « contaminée » vers la piscine .

Oui, vous allez perdre de l’eau dans cette opération, mais vous allez aussi perdre les algues. Elles seront aspirées directement de votre piscine et disparaissent de votre vie.

4. Ne pas surveiller les niveaux de pH et d’alcalinité

Dans vos cours de sciences au lycée, vous avez probablement appris l’importance d’un pH équilibré pour le fonctionnement des écosystèmes, et cela s’applique aussi à votre piscine. Un pH faible indique une acidité, tandis qu’un pH élevé indique une alcalinité.

L’excès de l’un ou l’autre est une mauvaise nouvelle.

Si l’eau de votre piscine a un pH très bas, elle est très acide. Cela peut sembler une bonne chose au premier abord ; après tout, il est très difficile pour les algues et autres envahisseurs de prospérer dans une eau acide. De plus, l’eau acide brille et semble, à première vue, pure et limpide.

Mais comme souvent, les apparences sont trompeuses. Un pH faible peut endommager l’équipement de votre piscine, notamment :

  • la pompe et le filtre de la piscine
  • Les liner en vinyle
  • Les réchauffeur
  • Les robots de piscine
  • Les distributeur de produits chimiques (chlorinateur, brominateur etc.)
  • Le matériel d’entretien (balais, épuisettes)
  • La couverture solaire

La solution

L’équilibre entre l’acidité et l’alcalinité permet de maintenir un pH stable. Parce que beaucoup de choses peuvent fausser la chimie de l’eau en un rien de temps, assurez-vous de tester l’eau de votre piscine régulièrement.

Ensuite, ajustez vos niveaux avec du pH Plus, de l’augmentateur d’alcalinité et d’autres produits chimiques essentiels jusqu’à ce que tout soit à nouveau équilibré.

5. Lavage à contre-courant du filtre de votre piscine trop fréquent

Le lavage à contre-courant nettoie la matière filtrante de votre filtre, qu’il s’agisse de sable ou de Diatomées. L’eau de la piscine, en passant dans le sens inverse du fonctionnement normal, élimine les saletés et les impuretés accumulées dans la masse filtrante, puis ressort par l’orifice de vidange de la vanne pour être évacuée vers les égouts.

Mais rappelez-vous le dicton « le mieux est l’ennemi du bien », et l’abus de contre-lavage du filtre est l’une des erreurs d’entretien les plus courantes.

La solution

Juste après avoir effectué un lavage à contre-courant de votre filtre, observez le manomètre de pression de celui-ci. Dans la plupart des cas, il dois indiquer entre 0,8 et 1 bars, ce qui constitue la référence pour une performance optimale du filtre.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais un filtre à sable ou à diatomées fonctionne mieux lorsque il n’est pas totalement propre, mais cela est vrai seulement jusqu’à un certain point. Les débris accumulés aident à piéger les particules plus fines, mais les avantages disparaissent lorsque l’accumulation de saletés augmente trop la pression par rapport à la pression de base (c’est-à-dire lorsque la pression affichée se situe entre 1,4 et 1,7 bars).

Lorsque la pression dans votre filtre atteint 0,7 bars de plus que la normale, vous avez probablement accumulé beaucoup de particules qui font augmenter la pression nécessaire à l’eau pour passer à travers la masse filtrante.

Faites alors un lavage à contre-courant pour faire redescendre la pression de façon à ce que votre système continue à fonctionner de manière optimale.

6. Ajouter du chlore choc directement dans le skimmer

Certaines erreurs d’entretien de piscine sont relativement mineures, mais celle-ci peut potentiellement faire exploser le système de filtration de votre piscine, nous vous recommandons donc de l’éviter à tout prix.

La combinaison de l’hypochlorite de calcium (chlore choc) et du chlore normal crée un gaz mortel. Si vous avez un chlorinateur (rempli de galets de chlore) relié à votre système de filtration, et que vous versez du chlore choc dans le skimmer, les deux produits chimiques vont se combiner dans un espace très réduit.

Le résultat ?

Petit volume + Expansion de gaz = BOOM.

La solution

Prenez l’habitude de garder chlore choc et skimmer loin, très loin l’un de l’autre. Ajoutez toujours le chlore choc en suivant les instructions du fabricant et en portant les équipements de protection approprié.

7. Faire un chlore choc pendant la journée

Le chlore contenu dans l’eau de votre piscine s’attache aux particules qu’il veut tuer, laissant derrière lui des composés chimiques (résidus) appelés chloramines. Comme ils irritent les yeux et la peau, les chloramines n’ont pas leur place dans votre piscine.

Le chlore choc permet de se débarrasser des chloramines et de ramener le taux de chlore de votre piscine à un niveau équilibré de 3 parties par million (ppm).

Mais si la journée est idéale pour profiter de votre piscine, ce n’est pas le bon moment pour faire un chlore choc. En effet, le chlore choc est du chlore non stabilisé. Les rayons UV du soleil, vont brûler environ 1 ppm de chlore par heure, réduisant ainsi l’efficacité de vos produits chimiques et gaspillant votre argent par la même occasion.

La solution

Faites vos chlore chocs à la tombée de la nuit pour donner au produit le temps dont il a besoin pour faire son travail. De plus, choquez l’eau de votre piscine tous les 7 à 10 jours (en plus du traitement de désinfection quotidien), en utilisant 50 grammes de chlore choc pour chaque tranches de 4000 litres d’eau de votre piscine. Testez l’eau jusqu’à ce que vous atteigniez ou approchiez l’objectif de 3 ppm de chlore.

8. Faire fonctionner le filtre de votre piscine moins de huit heures par jour

Le filtre de votre piscine ne peut pas faire son travail s’il ne fonctionne pas. Plus vous faites fonctionner le filtre de votre piscine, moins les contaminants divers, les algues et autres « bestioles » vont vous prendre la tête.

La solution

Durant la période estivale, faites fonctionner la filtration de votre piscine AU MOINS huit heures par jour. En fonction de la taille de votre piscine, cela devrait suffire pour que toute l’eau passe par le filtre et que l’eau reste plus claire.

9. Ne pas tester l’eau de votre piscine chaque semaine

Posséder une piscine veut dire toute une liste de tâches à accomplir chaque jour, semaine, mois et année.

L’analyse hebdomadaire de l’eau est l’une des plus importantes, car elle peut vous avertir de petits problèmes de chimie de l’eau de votre piscine avant qu’ils ne se transforment en désastres majeurs.

La solution

Testez l’eau de votre piscine au moins une fois par semaine avec des bandelettes d’analyse, un kit d’analyse liquide ou un photomètre électronique.

Vous n’avez pas besoin de faire toute une enquête type « Les experts à Las Vegas » chaque semaines, mais il faut absolument vérifier les niveaux d’alcalinité, de pH et de chlore libre, car ce sont les composants essentiels d’une eau de piscine saine et sûre.

Puis en début et à mi-saison, apportez un échantillon d’eau à votre magasin de fournitures pour piscines afin d’obtenir une analyse plus détaillée:

  • pH et alcalinité
  • Dureté de l’eau
  • Acide cyanurique (stabilisant du chlore)
  • Les niveaux de sel et de solides dissous totaux (TDS)
  • Cuivre et fer

10. Porter des vêtements de ville dans votre piscine

Porter vos vêtements de tous les jours dans la piscine (comme les maillots de bain short portés au quotidien par les garçons….) peut introduire des produits chimiques, des fibres, et d’autres contaminants dans votre eau.

De plus, les produits chimiques présents dans l’eau peuvent abîmer vos vêtements.

La solution

Gardez vos vêtements pour vous promener dans la rue et restez en maillot de bain dans la piscine.

Pour conclure

Qu’il s’agisse d’un mauvais équilibre chimique de l’eau ou d’avoir laissé votre oncle Robert tester son aspirateur d’algues expérimental dans votre piscine, nous faisons tous des erreurs mais chaque gaffe est une leçon pour améliorer l’entretien de votre piscine.

Et si vous prenez le temps d’apprendre des erreurs des autres, vous constaterez que vous passez moins de temps à entretenir votre piscine et plus de temps à en profiter.

Bonne baignade !

Plus d'articles

Suivez toute notre
actualité sur nos réseaux sociaux

Téléchargez notre aide-mémoire GRATUIT pour l’entretien de la piscine

Cet aide-mémoire GRATUIT et imprimable vous aidera à garder votre piscine creusée ou hors-sol toujours bleue, claire et saine, facilement et sans embrouilles.

Téléchargez notre aide-mémoire GRATUIT
pour l’entretien de la piscine

Cet aide-mémoire GRATUIT et imprimable vous aidera à garder votre piscine creusée ou hors-sol toujours bleue, claire et saine, facilement et sans embrouilles.